mercredi 24 janvier 2018

Interview 🎤 Dana B. Chalys

Interview réalisée le 05 janv. 2018
Bonjour et merci d’accepter de rĂ©pondre Ă  ces quelques questions
Je suis Dana B. Chalys, 29 ans, jusqu’ici autrice hybride dans les genres de l’Imaginaire (Science-Fiction, Fantasy et Fantastique ou SFFF). J’ai commencĂ© Ă  publier en auto-Ă©dition en 2012 avant de signer un roman Fantastique en 2014 chez les « feues » Ă©ditions Valentina, puis une sĂ©rie Fantastique en 2015 chez les « feues » Ă©ditions Flammèche. Aujourd’hui, par la force des choses, je suis redevenue une autrice 100% indĂ©pendante.
J’Ă©cris de l’aventure avec une pointe de romance, mais de l’aventure avant tout. Mon amour des contes et des lĂ©gendes m’a naturellement poussĂ©e vers l’Imaginaire oĂą tout est possible. Depuis plus de douze ans je travaille sur un univers Ă©tendu qui a pour nom « Les Chroniques des deux Terres » auquel sont rattachĂ©es la plupart de mes histoires (3 romans, 5 novellas et 5 nouvelles pour l’instant). Autant dire que je ne m’ennuie jamais ! 

Avant d’ĂŞtre Ă©ditĂ©(e), comment imaginiez-vous votre vie d’auteur(e) ?
HonnĂŞtement, je ne pense pas avoir eu d’attente particulière avant ma première publication. Ă€ mes yeux, Ă  cette Ă©poque, l’auto-Ă©dition Ă©tait plus un moyen par dĂ©faut qu’une rĂ©elle publication, donc je n’en attendais rien. En revanche, quand j’ai signĂ© mon premier contrat, j’espĂ©rais naĂŻvement que mon roman serait un petit succès. Ça n’a pas du tout Ă©tĂ© le cas.
Dans cette vie d’auteur(e), qu’est-ce que vous prĂ©fĂ©rez ?
Deux choses : Ă©crire (il vaut mieux !) et partager ensuite avec les lecteurs. C’est Ă  ce moment-lĂ  que je me dis que tout mon travail n’a pas Ă©tĂ© vain.
Et que trouvez-vous le plus difficile ?
Attirer l’attention des lecteurs dĂ©jĂ  sur-sollicitĂ©s. Tirer son Ă©pingle du jeu n’est pas Ă©vident, on ne peut y arriver qu’avec l’aide des lecteurs qui parviennent Ă  nous trouver au milieu de la masse. En tant que petits auteurs, on ne peut pas payer des publicitĂ©s dans le mĂ©tro parisien, on n’a que le soutien de notre lectorat pour avancer.
Quand avez-vous pris la dĂ©cision d’Ă©crire votre première histoire ?
J’avais 14 ans, mais je ne voyais pas vraiment ça comme une histoire, plutĂ´t comme un exutoire. La première vraie histoire sur laquelle j’ai travaillĂ©, c’Ă©tait quand j’avais 16 ans et d’une certaine manière je travaille toujours dessus 13 ans après, puisqu’elle a Ă©tĂ© la première pierre d’un vaste univers que je continue de dĂ©velopper.
Être édité(e), rêve ultime ou aboutissement ?
C’est gĂ©nĂ©ralement l’aboutissement d’un travail et d’une dĂ©marche. Pour un jeune auteur, ça peut apparaĂ®tre comme rĂŞve ultime, mais Ă  force on se rend compte qu’ĂŞtre Ă©ditĂ© ce n’est pas forcĂ©ment le Saint Graal. Tout dĂ©pend de ce que chacun attend de l’Ă©dition, en fait, et comment chacun vit l’Ă©criture.
Comment voyez-vous votre avenir d’auteur(e) ?
Après la fermeture de ma maison d’Ă©dition en dĂ©cembre 2017, j’ai pris la dĂ©cision de ne plus soumettre de texte Ă  des maisons d’Ă©dition durant un long moment car j’ai perdu la foi (en moi plus qu’aux autres). J’ai aussi dĂ©cidĂ© d’arrĂŞter l’auto-Ă©dition car c’est chronophage et personnellement très peu rentable. Je vais terminer de publier ma sĂ©rie Chroniques d’un Saint Exorciste (le dernier tome sort Ă  l’Ă©tĂ© 2018), puis je vais rĂ©Ă©diter en AE ma sĂ©rie Fantastique Des proies pour l’ombre (date non dĂ©terminĂ©e), mais après il n’y aura plus de publications indĂ©pendantes.
Mon avenir d’autrice, je le vois donc bien vide.
As-tu des rituels avant de te mettre Ă  Ă©crire et pour favoriser ta concentration ?
J’ai un dossier papier pour chaque histoire que j’Ă©cris. Avant de me mettre au travail, j’ordonne mon bureau puis j’ouvre mon dossier devant moi pour avoir toutes les infos Ă  disposition rapidement.
Pour certaines scènes, je choisis soigneusement la musique d’ambiance puis je la mets.
Tu es plutôt première ou troisième personne ?
Troisième personne. J’ai tendance Ă  avoir beaucoup de personnages, la troisième personne me permet ainsi plus de libertĂ© pour raconter l’histoire.
Comment crĂ©es-tu tes personnages ? Les laisses-tu s’imposer Ă  toi ou les crĂ©es-tu en dĂ©tail avant de commencer Ă  les faire vivre dans ton histoire ?
Je les laisse s’imposer parce que les dĂ©couvrir en route est quelque chose que j’aime beaucoup. Si je sais dĂ©jĂ  tout d’eux avant de commencer l’histoire, je m’ennuie en leur compagnie.
Comment gères-tu les avis (négatifs ou positifs) ? Mais surtout, les utilises-tu pour améliorer ton histoire ?
De manière gĂ©nĂ©rale je ne gère pas les avis, sauf si le lecteur vient me le partager. Comme on peut s’en douter, gĂ©rer les avis positifs est extrĂŞmement facile ! Ce sont des boosters incroyables qui me donnent toujours envie de me remettre Ă  Ă©crire et de faire encore mieux pour ne pas dĂ©cevoir mes lecteurs.
Lorsque l’avis est nĂ©gatif et que le lecteur m’en fait part de manière courtoise, je l’en remercie. Car si recevoir un avis nĂ©gatif n’est pas facile pour moi, le donner Ă  un auteur, pour un lecteur, est tout aussi difficile. Et quand l’avis nĂ©gatif est argumentĂ©, je le lis avec attention, je dĂ©prime un bon coup, puis une fois que j’ai assez de recul je l’analyse, ce qui me permet de travailler sur mes points faibles et de remettre en question mes choix scĂ©naristiques.
Pour moi, les avis positifs et nĂ©gatifs argumentĂ©s sont très importants, chacun pour une raison prĂ©cise. MĂŞme s’il est Ă©vident que je prĂ©fère les avis positifs, je ne rejette jamais les nĂ©gatifs.
Niveau Ă©criture, tu es plutĂ´t Ă©criture au feeling ou alors planning d’Ă©criture ?
Feeling, j’Ă©cris quand j’en ai envie, sinon ça ne donne rien de bon chez moi. Je fonctionne beaucoup Ă  l’envie, en fait, mĂŞme dans la phase de crĂ©ation de l’histoire car je suis une autrice freestyle Ă  95%. Si je fais un plan prĂ©cis avant d’Ă©crire une histoire, j’ai l’impression de l’avoir dĂ©jĂ  Ă©crite, du coup je bloque. Avant de commencer un roman, je fais quelques recherches selon mes besoins, et après je me lance quitte Ă  faire de nouvelles recherches en cours de route. Ce qui fait que souvent, je suis incapable de dire comment va vraiment finir mon histoire avant d’entre ĂŞtre aux ¾, voire plus. Parfois, je me retrouve aussi Ă  Ă©crire une trilogie de romans alors que je m’Ă©tais lancĂ©e dans une simple nouvelle !
Tu es plutĂ´t Ă©criture sur ordinateur ou Ă©criture papier/stylo ?
Ordinateur. Je tape vite et je peux naviguer facilement dans le fichier pour reprendre des points Ă  ma guise, ce qui est apprĂ©ciable pour une autrice freestyle. En revanche, toutes mes notes sont manuscrites car je retiens mieux ce que j’Ă©cris Ă  la main.
Si tu peux nous en parler, sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
En ce moment, je travaille sur "Spoiler", un livre rĂ©fĂ©rence sur "Le Cycle des Pourpres", une partie de l’univers que je dĂ©veloppe depuis plus de 12 ans. Ensuite, je terminerai d’Ă©crire le troisième et dernier tome de ma sĂ©rie "Des proies pour l’ombre" afin de la rĂ©Ă©ditĂ©e entièrement en auto-Ă©dition.
Premier souvenir d’enfance ?
La maladie de mon grand-père maternel. J’avais 4 ans, malgrĂ© tout je n’ai jamais oubliĂ© cette pĂ©riode-lĂ .
Première qualité ?
Patiente.
Premier conseil aux apprentis auteurs ?
N’espère pas vivre de ta plume. Pas très encourageant, je sais, et j’avoue que j’aurais dĂ©testĂ© qu’on me dise ça quand j’ai commencĂ© Ă  publier, mais aujourd’hui j’aurais aimĂ© que quelqu’un me l’ait dit.
Premiers fans ?
Ma meilleure amie. Elle me lit depuis plus de dix ans et d’après ce qu’elle m’a dit, elle n’a pas l’intention d’arrĂŞter.
Première dédicace ?
Ă€ ma meilleure amie aussi. Sinon, ma première dĂ©dicace en salon c’Ă©tait Ă  Éternelle Fantasy Ă  Caudeval (Aude) en juillet 2013, avec ma partenaire de plume Émilie Milon et Marie-Laurence Versini.
Premier livre ?
Écrit et terminĂ© : RĂ©miniscence 1 - Le Secret d’Abanhonne partie 1 (de la Fantasy).
Dernier livre lu ?
Meurtre au collège de Colin Howard. J’aime bien le policier, et celui-lĂ  traĂ®nait chez mes parents, je me suis dit : « Pourquoi pas ! ». Il n’a durĂ© que 4 heures. Bien qu’il soit sympathique, il n’est pas non plus transcendant surtout quand on trouve le coupable Ă  la moitiĂ© du livre.
Dernière chanson écoutée ?
Ă€ la cour d’Edoras de Metalyscendre (J’ai vu Le Retour du Roi la veille de rĂ©pondre Ă  cette interview, ça m’a donnĂ© envie de rĂ©Ă©couter la chanson qui raconte l’histoire d’Eowyn.) Ça m’a aussi rappelĂ© mes annĂ©es Naheulbeuk, au passage.
Dernier coup de gueule ?
J’Ă©vite de me mettre en colère, ça brouille le teint, paraĂ®t-il. (En fait je ne m’en souviens pas, donc je brode ^^)
Dernier achat livresque ?
Histoire illustrĂ©e de l’horreur chez Le prĂ© aux clercs. L’illustration est un art qui me parle, tout comme le genre de l’horreur. Puis il Ă©tait en promo, alors j’ai craquĂ© !
Dernier compliment reçu ?
Que j’avais du talent en tant qu’autrice. Ça m’a beaucoup touchĂ©e.
Dernier fou rire ?
Mi-dĂ©cembre en revenant du resto avec ma meilleure amie. Ce n’est pas tant ce qu’elle a dit que la manière dont elle l’a dit qui m’a fait rire (et avaler mon cafĂ© de travers, parce que bien sĂ»r j’Ă©tais en train de boire Ă  ce moment prĂ©cis !). Et ça concernait un charmant serveur.
Un animal ?
Un aigle pour pouvoir aller oĂą bon me semble et voir ce que personne d’autre ne peut voir.
Une chanson ?
Lullaby de Nickelback. Parce qu’elle me parle de manière intime.
Une ville ?
Une ville fantĂ´me. Je n’aime pas la ville, je suis de la campagne.
Un pays ?
La France me va très bien, surtout le Sud (côté chocolatine).
Une saison ?
Le printemps avec son herbe d’un tendre vert, ses fleurs qui Ă©closent, ses arbres qui bourgeonnent, son soleil qui regagne en vigueur et adoucit l’air.
Une devise ?
Faire les choses dans l’ordre est le meilleur moyen de bien les faire.
Une odeur ?
Le parfum du lilas. Il annonce le printemps et en plus c’est une belle fleur qui Ă©gaye par chez moi le bord des chemins.
Une couleur ?
Le rouge, parce que c’est une couleur de contraste reprĂ©sentant le meilleur comme le pire.
Une fleur ?
Celle du magnolia. Je la trouve très belle et en plus elle sent super bon !
Une date ?
Alors là, je sèche. Les dates et moi, ça fait 10.
Échoué(e) sur une île déserte, je voudrais avoir ?
De quoi me nourrir et de quoi Ă©crire.
One shot préféré (livre en 1 seul tome) ? Pourquoi ?
Le dernier que j’ai lu d’Émilie Milon mais il n’est pas encore publiĂ© alors je ne peux pas en parler. Mais il est juste gĂ©nial ! Mais genre vraiment très gĂ©nial !
Donc je vais dire Orgueil et PrĂ©jugĂ©s de Jane Austen parce qu’elle a rĂ©ussi Ă  crĂ©er des personnages intemporels, ce qui n’est pas donnĂ© Ă  tout le monde.
Saga préférée ? Pourquoi ?
Harry Potter de J.K. Rowling. En temps normal j’ai du mal Ă  accrocher aux sĂ©ries de plus de 2 tomes. Le fait que j’ai dĂ©vorĂ© les 7 HP est un exploit en soi et veut donc tout dire. J’aime tout dans cette sĂ©rie !
Héros livresque préféré ? Pourquoi ?
Liam ! Du one-shot-dont-je-ne-peux-pas-prononcer-le-nom. Je suis amoureuse de ce type ! Je ne peux pas en dire plus sinon je devrai vous tuer…
Héroïne livresque préférée ? Pourquoi ?
Je dirais Elizabeth Bennet dans Orgueil et PrĂ©jugĂ©s parce que j’aime sa vivacitĂ© d’esprit et sa rĂ©partie.
Couple livresque préféré ? Pourquoi ?
Caitlyn et Liam du one-shot-dont-je-ne-peux-pas-prononcer-le-nom.
Auteur(e) préféré(e) ? Pourquoi ?
LĂ  c’est dur. Si je tiens compte du nombre de livres que j’ai d’un mĂŞme auteur, c’est Graham Masterton, parce que j’adore quand il utilise des crĂ©atures et des magies de diffĂ©rents pays. Mais j’aime aussi beaucoup Roxane Dambre qui arrive en deuxième en nombre de livres. Chacune de ses histoires est un vrai rĂ©gal !
Combien de livres dans votre bibliothèque ?
J’avoue ne jamais avoir comptĂ©. Ă€ vue de nez je dirais 150 ou 200 (Ă  ma dĂ©charge, je n’ai pas beaucoup de place). La plupart sont des livres de rĂ©fĂ©rence, ça va de la magie Ă  la psychologie en passant par les folklores, contes & lĂ©gendes, la rĂ©volution industrielle, NapolĂ©on, la Seconde Guerre mondiale, l’architecture, la mĂ©canique, la navigation Ă  la voile et les rĂ©cits de marins, etc.
Une vie sans livre, c’est…
Une vie insipide dĂ©pourvue d’Ă©merveillement, de connaissance et d’Ă©vasion.

Donnez-moi vos 7 mots préférés et expliquez votre choix
1. RĂŞve : parce qu’il nous pousse Ă  nous surpasser.
2. Aventure : pour apprendre à connaître le monde et à se connaître soi-même.
3. Amitié : parce que les amis nous relèvent quand on tombe et nous rassurent quand on doute.
4. Persévérance : parce que le temps forge les plus belles histoires.
5. Empathie : parce qu’en avoir favorise l’entraide.
6. GĂ©nĂ©rositĂ© : parce qu’on a tous quelque chose Ă  offrir aux autres.
7. LibertĂ© : parce qu’elle nous permet d’ĂŞtre qui on est mĂŞme si on ne respecte pas les normes.
Livre papier et/ou numérique ? (lecture)
Papier. J’aime l’objet et son odeur, sans compter que lire sur papier fatigue moins mes yeux sensibles.
Cahier et/ou ordinateur ? (Ă©criture)
Ordinateur, c’est plus pratique.
Musique ou pas ? (lecture)
Pas quand je lis parce que mon imagination fait pas mal de bruit !
Musique ou pas ? (Ă©criture)
Pour certaines scènes ou quand mon environnement est bruyant, oui. Sinon je préfère le silence.
Thé ou café ?
Café. Le thé ne passe pas du tout.
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (lecture)
Toute la journée !
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (écriture)
Ă€ partir de l’après-midi jusqu’Ă  tard dans la nuit parfois.
Bibliothèque, librairie, bouquiniste, brocante ou grande surface ? (achats livresques)
Comme je suis Ă  la campagne, donc Ă  plus de 10 km du magasin le plus proche, et que je suis beaucoup de petites maisons d’Ă©dition, j’avoue acheter en majoritĂ© via internet. Sinon, quand j’ai l’occasion, j’achète indiffĂ©remment dans une librairie, une brocante ou chez un bouquiniste. Les grandes surfaces rarement parce qu’elles ne proposent pas grand-chose d’original en termes de Science-Fiction, Fantasy et Fantastique. C’est assez dĂ©primant, d’ailleurs.
Le dernier mot est pour toi…
Un grand merci Ă  toi, Virginie, pour cette très chouette interview, et merci Ă  toutes les personnes qui auront eu la patience de la lire jusqu’au bout !

Blog et/ou site internet
http://danabchalys.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés